Archives pour la catégorie Ondes

Tendre A

Follow flow flower

Je suis la rivière…

#16 Dead Can Dance – The Host of Seraphim

Image de prévisualisation YouTube

Profondeur millénaire, regarde comme tu vibres, regarde comme tout fait sens, tout est tellement juste, as-tu enfin trouvé ton tempo ? C’est l’espace qui se meut, se meurt,  sans t’attendre, sans t’éteindre, oui ! Le chemin du présent est dense car l’hier et le demain s’en sont mêlés.

Va…!

#15 Conte du temps

Nothing to forgive, Sydney. Nothing.

#14 Mike Oldfield – Etude (1984)

Etude, titre réalisé pour le film The Killing Fields, représente pour moi la fibre expérimentale de l’univers de Mike Oldfield des années 80 à la fois rock, folklorique et new-age. Bien qu’ayant la patte du musicien, c’est une reprise du morceau classique Recuerdos de la Alhambra composé par le guitariste virtuose Francisco Tarrega.

Je vous conseillerais peut-être l’écoute du morceau d’Oldfield d’abord pour ne pas perdre de son épaisseur puis celle de Tarrega puissante et si triste puis encore celle d’Oldfield, celle de Tarrega, celle d’Oldfield, celle de Tarrega, celle d’Oldfield… jusqu’à trouver une raison de vivre ivre ! par l’observation consciente de ses origines…

La Déchirure

Quant au film, La Déchirure en francais, c’est une vision de la guerre indochinoise par des reporters de trois nations au moment de la  prise de pouvoir sur Phnom Penh par les Khmers rouges…! (une bien longue phrase) Inspiré de faits réels, c’est aussi l’histoire de deux hommes, deux frères, assez fou du cœur pour se retrouver malgré les ténèbres, l’espace et le temps.

Dith Pran murmure à Sydney Shanberg :

           Tu n’as pas perdu espoir…!

À demi ange

#13 The Time Machine, Klaus Badelt – Eloi (2002)

Cette empreinte que je garderai

Eloi (é-loy) dort et se r-éveille au même rythme que les saisons intérieures.

M-ONDE-S

The Time Machine, sur la base originelle et littéraire de H.G Wells, n’est peut-être pas un grand film mais profond il est certain car simple en substance et instinctif pour l’être. Mélange subtilessenciel de temps et d’Amour. Mélange absolunescence d’ombre et de lumière.

lestoilesdujeu

©lestoilesdujeu

En lien, quelques atomes de ma peau dont une des sources est peut-être ici :

Ton âme en feu risque l’étincelle

Pour une ombre dans la nuit

À II-mi ange pour ton Amour

Le temps du souvenir et d’une larme

*1 Combo Céleste

©lestoilesdujeu

©lestoilesdujeu

Deux éclats d’un même soleil avant la tombée de la nuit…

IMG_5074

©lestoilesdujeu

…escortés de ces mots

« La braise cachée de cendre est en vie
Comme la fleur
Éblouie
Timidement sort de l’ortie
L’horizon se déplie
En ouvrant son toit
Le ciel enfante un soleil qui tire
La mémoire de l’oubli
Et les yeux grands ouverts
Délivrés de la nuit
Je sais que quelque part
Un enfant assis
Attend la pluie [...] »

#12 Daniel Balavoine – Un enfant assis attend la pluie (1985)

1234

Auteur*

lestoilesdujeu

Toi ici par hasard ou par on-dit, voici en bref ce que tu trouveras sur cette toile...

Une vie comme tant d'autres, un crayon, des sons, des images et un hommage à la vie, pour ce qu'elle donne et reprend.
L'envie de partager ces quelques bribes avec vous, inconnu ou non. L'envie de partager avec ce que *je suis aussi, pour me créer peut-être et me trouver un jour.

[Is there anybody out there ? –> commentaires]

Étoiles

Il y a 1 visiteur en ligne

Imaginaire au fil des ans

  • Album : A l'intuition
    <b>La traversée 2018</b> <br />

jamsanscesse |
Unesalle8 |
Delalande72 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | OFIP : Observatoire des Fou...
| Butterflygirl
| Genkre & Dany